03 Propositions

Articles archivés

Compte rendu résumé la réunion du comité « Propositions » du 11 avril 2012

Créé par le 13 avr 2012 | Dans : 03 Propositions

Présents :  7 personnes :

27 aVi , 38 aVi,  17 rTP, 11 rTP,  9 rTP, 3 vlP,  rue Paul Bert

rTP = rue Telles de la Poterie, aVi = avenue Victor Cresson, vlP = villa du Parc 

Absents excusés :  12 personnes

La réunion a été très animée et constructive.

Chacun a pu présenter de nombreuses propositions, idées et  suggestions assez  difficiles à rassembler dans un compte rendu :  ci-dessous ne figure qu’un extrait de ce qui a été débattu.

Le principal sujet a été l’aménagement et la réutilisation possible du  bâtiment de la CPAM

1 – Maintien (et extension ?) de la crèche avec accès par le square pour les parents ou accompagnateurs handicapés.

2 – Aménagement du bâtiment de la CPAM. Cela implique, bien sur le rachat du bâtiment, à bas prix, par la Mairie.

2.1. Pour un bâtiment  CPAM ré inventé, entre autres idées :

- Ouvrir le rez de chaussée sur le square et y aménager par exemple  un bar sans alcool avec vente de glaces (ou autre)

- Prolonger ce rez de chaussée par un espace de jeux aménagé dans la descente vers le jardin

- Il a été avancé dans la réunion que l’hypothèse consistant à détruire la CPAM pour mettre du gazon à la place serait très couteux : point à vérifier.

Un diagnostic rapide et « à  la grosse louche » a été fait sur le terrain il y a peu par un expert du métier. Un ordre de grandeur pour un projet de réhabilitation/aménagement du bâtiment comprenant le rachat du terrain,  la dépose des grilles qui encerclent le bâtiment,  et l’aménagement de la descente vers le square pourrait être de l’ordre de 5 millions d’euros.

Il y aurait peut être des possibilités de monter pour nos propositions un projet sommaire mais dans un contexte professionnel en faisant appel à une part de bénévolat de la part d’architectes stagiaires

2.2 – Utilisations possibles a explorer sans « marcher sur les plates bandes » de certaines institutions existantes, ou tout du moins en harmonie avec celles-ci (musée de la Carte à Jouer, le Cube, les équipements multi média ou nouvelles technos du Cube ou du Fort, les salles d’expo de la Mairie, l’Agora du quartier Paul Bert, etc…) :

- Utiliser le bâtiment comme faire valoir des entreprises isséennes, vitrine de ces entreprises et de leurs organisations professionnelles avec jeux interactifs. Possibilités d’avoir des sponsors (grandes entreprises…..)

- Musée interactif (attention au conflit de périmètre avec le musée de la Carte à Jouer) sur le thème « Voyages dans l’histoire d’Issy les Moulineaux » qui pourrait recouper le précédent thème et qui pourrait laisser la part belle à certains sujets (la Reine Margot, le Prince de Conti , la vigne, l’aviation, la Commune, l’industrie et les services, le peuplement arménien, les grandes figures scientifiques, artistiques, religieuses, politiques…)

- Bénéficier de l’appui de la Mairie en raison du prestige que cela lui apporterait, ainsi que d’Historim et le soutien d’associations culturelles  ou autres ?

- Faire une sorte de lieu d’exposition/vente d’œuvres d’art en s’inspirant de ce qui existe déjà  à la manufacture (tableaux)

- Utilisation pour des expositions diverses en complément ds salles de la mairie:  le bâtiment de la CPAM serait très accessible et ouvert.

- Faire un espace multi fonctions notamment pour les associations qui cherchent des salles pas trop loin du centre ville : location à prix modique de salles à ces associations : le lieu est central et facile d’accès

- Café littéraire

- Autres thèmes : l’écologie, les loisirs, le « bien vivre »

3 – Les atouts du lieu

Le lieu a de nombreux atouts : il est central avec  notamment la proximité de la poste. C’est un jalon bien placé entre le centre ville (Mairie) et la Ferme (vers Auchan)

Il doit être promu comme un « carrefour », un lieu de confluence, un lieu intergénérationnel.

4  –  Relogement des employés de la « Sec. Soc. »

Il a été évoqué  àce  propos que la « Séc. Soc. » est un établissement de droit privé, bien que fournissant un service public, et que Douceville n’a pas de vocation à  s’immiscer dans sa stratégie. Par ailleurs voir l’article du Parisien du 6 avril 2012 sur la fermeture des CPAM en général dans le 92 :
http://douceville.unblog.fr/files/2012/01/centres-CPAM-92_Le-Parisien-06042012.pdf

5 – Autres propositions:

- Petit potager pour les enfants ( par exemple dans l’angle mot derrière la cabane à poussettes)

- Trouver un espace adéquat pour sanisettes pour les chiens (comme dans le square Jean XXIII)

 



Compte rendu de la réunion du comité « Propositions » du 15/03/12

Créé par le 22 mar 2012 | Dans : 03 Propositions

Présents : 11 personnes

27 aVi (2 pers.), 38 aVi, 40 aVi, 17 rTP, 11 bis rTP,  9 rTP, 7 rTP, 3 vlP,  rue Lazare Carnot, rue Verdi
rTP = rue Telles de la Poterie
aVi = avenue Victor Cresson
vlP = villa du Parc

Notre approche était d’utiliser le document
http://douceville.unblog.fr/category/01-propositions/
comme base de départ  et de faire le tri en le survolant entre les propositions qui y figurent. L’objectif de ce survol et de ce tri était de départager  les propositions devant faire l’objet d’un approfondissement et d’un débat au sein du comité, de celles faisant l’objet d’un consensus en première analyse soit pour une  acceptation soit pour un rejet.

En préambule rappelons les résultats des votes informels à main levée en forme de sondage lors de l’assemblée plénière du 8 mars. Ils figurent actuellement sur le blog
1 - Aucune construction nouvelle sur le square : unanimité des 70 votants
2 – Rachat de la CPAM par la Mairie et :
a) utilisation du bâtiment pour un projet d’intérêt général : ~ 60 voix sur 70
b) démolition et transformation en espace vert : ~ 60 voix sur 70
(Voter à la fois pour (a) et (b) était possible et conforme à l’esprit d’ouverture de l’association.)

1)  Propositions faisant l’objet d’un consensus

  • Rappel : pas de construction sur le square!
  • La vente du terrain de la Sécurité Sociale est une opération privée qui doit être conduite par  celle-ci indépendamment de la Mairie!
  • La Mairie doit racheter le terrain de la Sécurité Sociale au prix juste (et attractif) tenant compte   de sa taille (petite : 390m2), de sa forme (malcommode: triangulaire), et de l’impossibilité   d’aménager des fenêtres donnant sur le square si quelqu’un avait des velléités de rehausser le  bâtiment (règles de prospect)
  • Transferts des locaux techniques (transformateurs) à un autre endroit (l’endroit lui même pourra être éventuellement débattu mais ce n’est pas une priorité, Mr Hary indique que c’est une opération « sans douleur »)
  • Garder dans les grandes lignes la disposition des voies d’accès et plus généralement limiter la disparition des voies goudronnées
  • Installer une borne levante escamotable pour éviter les parkings sauvages aux alentour du Centre Médical (C’était d’ailleurs une proposition figurant dans le projet initial voir page 7 du Rapport d’enquête!)
  • Conserver la statue à coté du terrain de jeu pour enfants
  • Déplacer la cabane d’Air Parif à un autre endroit
  • Supprimer les grilles entre la CPAM et le square

2) Proposition rejetée comme sortant du champ de notre réflexion

3) Proposition consensuelle mais à approfondir

  • Découpler aménagement du square et aspects immobiliers : oui mais à approfondir.  Mr Guérard indique que c’est 100 fois  moins cher au m2 d’aménager un square que de construire un bâtiment

4) Formulation à clarifier

  • « Respectons la volonté populaire, ne transformons pas le square à grande échelle. » (Préciser ce qu’on entend par « à grande échelle. » )

5) Points ne faisant pas l’objet d’une position unanime donc à débattre:

Attention : Les pourcentages figurant ci-dessous reflètent les votes à main levée qui ont été réalisés de façon  très informelle de façon à  pouvoir parcourir le document en entier dans un temps limité. Ces chiffres n’ont donc qu’une valeur indicative qui devra être affinée par le débat lors des prochaines réunions.

5.1.  Démolir ou non la crèche (~ 70% contre la démolition).

  • Mais  en cas de démolition :
    • 100% d’accord pour ne pas reconstruire sur place.
  • En cas de non démolition
    • 100 % d’accord pour un rafraichissement de l’accès,
    • 100% d’accord pour garder l’accès en fond de square, mais étudier la possibilité d’y ménager un accès pour handicapé
    • 100% d’accord pour ne pas retenir l’idée d’un accès alternatif pour handicapés rue Telles de la Poterie,
    • 100% d’accord pour améliorer l’espace de jeu coté rue Telles de la Poterie
  • Pas de vote en comité, un vote ayant eu lieu lors de l’assemblée plénière mais le débat est nécessaire puisque les deux options ont été retenues en assemblée plénière : garder le bâtiment ou le remplacer par un espace vert
  • Déposer les panneaux d’affichage de la rue Telles de la Poterie : 90% d’accord mais les mettre où?
  • Garder au Boulevard du Temps son rôle de contre trottoir : 80% d’accord, changement possible de revêtement
  • Ne pas enclore le square dans des grilles : 80% d’accord
  • Installer un mobilier urbain dissuasif pour empêcher l’utilisation de bancs pour y dormir : 90% d’accord
  • Conserver la petite pièce d’eau : 90%

5.2.  Démolir ou non le bâtiment de la Sécurité Sociale

  • Pas de vote en comité, un vote ayant eu lieu lors de l’assemblée plénière. Mais le débat est nécessaire puisque les deux options ont été retenues en assemblée plénière : garder le bâtiment ou le remplacer par un espace vert

5.3.  Paysage urbain et square

  • Déposer les panneaux d’affichage de la rue Telles de la Poterie : 90% d’accord mais les mettre où?
  • Garder au Boulevard du Temps son rôle de contre trottoir : 80% d’accord, changement possible de revêtement
  • Ne pas enclore le square dans des grilles : 80% d’accord
  • Installer un mobilier urbain dissuasif pour empêcher l’utilisation de bancs pour y dormir : 90% d’accord
  • Conserver la petite pièce d’eau : 90%

 

 

 



Propositions pour le site du Weiden

Créé par le 28 fév 2012 | Dans : 03 Propositions

Le texte ci-après n’est pas la position officielle de  l’association Douceville.
Il est le fruit de la réflexion d’une douzaine d’adhérents seulement et sert de fil directeur pour le débat en cours dans le comité «Propositions pour le site du Weiden»


Envoyez vos propres propositions et contre propositions qu’elles soient également soumises au vote du comité.

Note : les passages  en bleu sont des modifications  par rapport à la version initiale suite aux interventions de nos adhérents et sympathisants.


A. Proposition liminaire : découpler complètement aménagement du square et aspects immobiliers

Commençons par citer la toute première prise de parole des riverains lors de la réunion publique de lancement de la concertation, le 15 septembre 2011. Cette prise de parole disait :

« La mairie sait aménager ou faire aménager de très jolis jardins sans avoir besoin d’un promoteur qui construit une barre d’immeubles juste a coté. »

(Pour voir le texte complet de cette prise de parole cliquer ICI).

 Prenons un exemple : relativement récemment la Mairie a réalisé des travaux importants dans le parc Jean XXIII. Tous les cheminements ont été refaits, ainsi que la pièce d’eau à l’entrée. Elle n’a pas pour autant construit de barre d’immeubles à cet endroit :

Donc OUI  la Mairie sait aménager un square sans faire financer les travaux par des promoteurs immobiliers.

Souvenons nous maintenant de la suite de la concertation : la population s’est exprimée de façon massive et très claire, que ce soit oralement à l’occasion de la signature d’une pétition, ou parallèlement au travers des 6 cahiers de l’enquête publique qui ont été fidèlement analysés par le commissaire d’enquête.

 L’immense majorité de nos concitoyens ne veut pas de transformation radicale du square.

1 – Respectons la volonté populaire  : ne transformons pas le square à grande échelle.

2Découplons aménagement du square et aspects immobiliers.

B. Propositions pour la crèche

1 – Ne pas démolir la crèche

La  crèche actuelle remplit sa fonction.

Le commissaire enquêteur indique dans son rapport que la lacune principale par rapport aux « normes » est la non conformité en ce qui concerne l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite.  S’il existe un document listant d’autres lacunes ou dysfonctionnements nous demandons à en prendre connaissance.

Démolir la crèche et la reconstruire ou lui apporter les modifications nécessaires?

Eliminons le cas d’une reconstruction sur place qui impliquerait un déménagement temporaire pendant les travaux.

La pseudo gratuité de reconstruction d’une nouvelle crèche ailleurs n’est qu’un artifice comptable comme l’a souligné le commissaire enquêteur dans son rapport. Démolition et reconstruction représentent des coûts incontournables. Le  bâtiment de la crèche n’est pas ancien et il a fait l’objet d’investissements conséquents récemment : évitons les investissements … évitables!

Libérer l’espace de la crèche actuelle pour y aménager un espace vert?

Cela  libérerait certes un certain espace mais il serait  inexploitable à cause de  son étroitesse et de sa très forte pente. Les promeneurs, très en contrebas de la rue, se trouveraient dominés par la circulation automobile et ses nuisances. La crèche actuelle habille intelligemment la pente. Les promeneurs se trouveraient aussi visuellement écrasés par les grands immeubles qui les surplomberaient sur la rive opposée de la rue tout proche.

Reconstruire ailleurs? où?

Reconstruire sur le square ne pourrait être que le long de l’avenue Victor Cresson en lieu et place d’espaces verts ouverts sur la ville et aimés de tous, solution inacceptable comme nous le montrons un peu plus loin.

Installer la crèche dans des locaux situés ailleurs que sur le périmètre du square ferait perdre aux tout petits le bénéfice de l’implantation actuelle.

2 – L’accès à la crèche

L’emplacement de l’accès actuel, coté jardin, est idéal  à une réserve près : l’accès aux personnes à mobilité réduite .

Il  permet aux parents de déposer et retrouver leurs tout petits loin de la circulation automobile et de ses nuisances. Beaucoup peuvent venir à pied en toute quiétude et cela donne une bouffée d’oxygène symbolique aux enfants qui se rappelleront peut être que la ville n’est pas forcément synonyme de voiture + parking.

Il serait cependant indispensable de rafraîchir et entretenir cet accès qui est en déshérence depuis de nombreux mois.

Il y a cependant une réserve : à notre connaissance l’accès coté jardin n’est pas adapté aux personnes à mobilité réduite. Si des solutions et leur coûts ont été étudiés nous demandons à en prendre connaissance.

Nous proposons donc d’agencer pour ces personnes un accès alternatif coté rue Telles de  la  Poterie grâce à une modification peu coûteuse de l’accès existant.

Il suffirait d’élargir légèrement l’entrée actuellement  utilisée pour le service.

Pour le confort et la sécurité de ces personnes on implanterait devant la porte un stationnement automobile réglementaire qui leur serait réservé.

Cet emplacement serait borné de chaque coté par des butoirs semblables à ceux qui ont été aménagés il y a quelques mois pour protéger l’entrée de l’impasse voisine. Cette solution serait complétée à l’intérieur du bâtiment par les dispositifs incontournables imposés par la loi dans tous les édifices publics (ascenseur ou autres équipements adaptés).

Cette alternative, d’un coût acceptable, pourrait être mise en place sans arrêter le fonctionnement de la crèche.

3 – Amélioration de l’espace de jeu coté rue

Un peu plus bas une palissade de fortune a été installée entre la courette de la crèche et la  rue.

Il faudrait étudier la possibilité de protéger cette courette par un système de cloisons mieux adaptées et plus esthétiques en explorant les technologies de type « véranda ».

Sur l’emplacement de la courette, en  contrebas de la construction vitrée qui la surplombe, et un peu dans le même style, on pourrait construire coté rue une maçonnerie de hauteur moyenne (~1m60) coiffée d’une imposte en verre incassable. Elle serait construite  légèrement en retrait du trottoir de façon à  ce que les enfants puissent y jouer protégés du regard des passants. Cet espace de jeu serait clos de façon analogue sur les deux faces restantes, coté CPAM et square, et complété par un toit dans le même esprit.

L’ensemble d’un tel dispositif assurerait une bonne luminosité à l’espace de jeu intérieur et une vue agréable aux enfants qui seraient protégés des nuisances de la rue, tout en conservant une transparence agréable pour les passants.

(Voir plus loin nos propositions pour déménager les locaux électriques et réhabiliter le petit passage qui descend le long de la CPAM vers le square).

En conclusion : nous proposons de prohiber toute démolition de la crèche et de procéder aux aménagements décrits ci dessus de façon à mettre la crèche aux normes, à en améliorer l’habitabilité, tout en conservant et même en améliorant le paysage urbain.

C.    Proposition pour réintégrer dans le patrimoine Isséen le terrain qui avait été cédé à prix coûtant à la Sécurité Sociale

Le terrain sur lequel est construit le bâtiment de la Sécurité Sociale, au 14 rue Telles de la  Poterie, a été cédé à celle ci par la Mairie en 1955 à prix coûtant pour lui permettre d’y construire une annexe.

La Sécurité Sociale veut vendre ce terrain depuis plusieurs mois.

C’est une opération privée qui doit être conduite indépendamment de la Mairie!

Il serait naturel que la Mairie se porte acheteuse de l’ensemble  terrain et bâtiment pour  les raisons exposées ci-après.

Ce terrain a une forme très particulière : triangulaire arrondie, et est  très petit : 390m2.

Pour ces deux raisons il ne peut accueillir qu’un bâtiment de nature institutionnelle.

Comme il  était spécifié dans le dossier d’enquête publique il est impropre à la construction d’un immeuble d’habitation. En l’état actuel, c’est à dire lorsque la Mairie ne fait pas don de mètres carrés additionnels qui transforme complètement la nature de ce bien,  sa valeur marchande est  donc relativement  faible.

De plus, si l’on voulait détourner le terrain de sa vocation institutionnelle, pour se lancer dans une opération immobilière classique,  les coûts de démolition et reconstruction seraient à comparer à une simple remise en état du bâtiment actuel et à des aménagements limités.

 

Nous proposons que la Mairie rachète le terrain et son bâtiment au prix juste et sans artifices du marché, c’est à dire à un prix attractif en raison de ce qui vient d’être expliqué.

Nous proposons que la Mairie conserve le bâtiment actuel.

Nous proposons que la Mairie garde à ce bâtiment sa vocation institutionnelle.

Nous proposons que la Mairie procède à un sérieux  rafraîchissement du bâtiment en commençant par un simple nettoyage.

Nous proposons que la Mairie fasse remettre en  état et en service le petit escalier qui descend vers le square entre la crèche et la CPAM.

En complément nous proposons que la Mairie fasse déposer les grilles qui obstruent le passage, emprisonnent le bâtiment, et enlaidissent le paysage.

Nous proposons que la Mairie fasse remettre en  état et en service l’autre petit escalier qui descend vers le square à coté du platane.

Quelle pourrait être l’utilisation du bâtiment lui même ?

Le Conseil  Municipal du 10 février 2011 a voté des investissements pour l’aménagement d’un Espace Senior dans un local de 648 m2 en location 5 rue Marcellin Berthelot. Si le bâtiment de la CPAM avait été la  propriété de la commune aurait-il fait l’affaire?

Peut être pas.

Aurait-il fait l’affaire pour accueillir certaines activités connexes du conservatoire comme la danse ou les techniques corporelles, permettant d’éviter le remplacement du petit square en pleine terre attenant à celui-ci par un bloc de béton hideux en vue de créer de nouvelles salles?

Peut être pas.

Mais ce ne sont ni les idées ni les propositions qui manquent : musée de la photographie, galerie/musée d’arts graphiques permettant de promouvoir les nombreux artistes Isséens, lieu de rencontre intergénérationnel, centre de conseil et de promotion du développent durable, …

En ce qui concerne les coûts de l’opération, rappelons que la Mairie, qui affiche des excédents financiers, vient d’alléger les impôts locaux.
Cette décision a été saluée avec enthousiasme par certains (voir le site facebook de la Mairie)  même si d’autres auraient préféré une autre utilisation des fonds publics.
(On  apprend dans le Point d’Appui du mois de mars que l’économie ainsi réalisée ne sera, pour les plus gros contribuables, que de 10 euros par mois !)
Nous espérons que la Mairie pourra aussi utiliser ses ressources financières pour éviter de brader des espaces verts du centre ville à des intérêts privés qui les remplaceront par du béton, fût-il de luxe.

Cependant, à l’heure où l’on parle beaucoup de solidarité, d’autres ont le droit de penser que la population, qui n’est pas asphyxiée d’impôts locaux,  pourrait continuer à  payer des impôts à la même hauteur que dans les autres communes de l’Ile de France surtout si cela

D.    Propositions pour améliorer le paysage urbain de la rue Telles de la Poterie.

Il y avait une bonne idée dans le projet d’aménagement initial du square du Weiden de septembre 2011!

Si, si !

Laquelle?

La bonne idée n’était évidemment pas de construire une  barre d’immeubles le long de la rue Telles de la  Poterie!

Mais cette construction impliquait que l’on transfère ailleurs les locaux techniques hideux qui sont situés entre le bâtiment de la CPAM et la crèche.
C’était possible dans le projet initial ? Et bien c’est encore possible maintenant !

Ces équipements enlaidissent le paysage urbain et bouchent la vue sur le square. Donc oui! c’est une bonne idée de les transférer à un autre endroit.

Lequel?

Nous proposons de transférer ces locaux techniques dans l’angle mort et inutilisable, en fond de square sur la gauche, contre le mur situé derrière la petite annexe en bois de la crèche qui abrite les poussettes.
Ces installations sont de faible hauteur et ne sont pas à l’origine de quelconques nuisances (rappelons qu’ils sont actuellement contigus à la courette où jouent les enfants). L’immeuble Delaire et les pavillons de la villa du Parc voisins ne seraient donc pas incommodés par cette nouvelle proximité toute relative, d’autant qu’il est peut être possible de tirer parti de la pente importante à cet endroit pour enterrer dans une certaine proportion la maçonnerie correspondante.

La disparition de la  maçonnerie actuelle, inesthétique et non entretenue, permettrait d’aérer considérablement l’espace entre la crèche et la CPAM.

Elle irait de pair avec la remise en état du petit escalier qui descend vers le square et avec le remplacement de la courette et de sa palissade disgracieuse par les aménagements de type véranda que nous proposons pour la crèche.

Un peu plus bas, sur la gauche de la CPAM, nous proposons de déposer les panneaux d’affichage municipaux inesthétiques et malcommodes qui masquent le platane et le paysage et de les transférer avenue Victor Cresson, par exemple non loin de la cabine téléphonique actuelle.

E.     Propositions pour le square

Le « Boulevard du Temps », cette allée bitumée qui longe le square du coté de l’avenue Victor Cresson est un espace convivial et largement ouvert, qui donne de l’espace à cette partie très affairée du quartier.  Son rôle de contre trottoir est absolument indispensable pour contrebalancer l’étroitesse du trottoir lui même.

Il a été écrit sur le cahier d’enquête à maintes reprises, comme le commissaire enquêteur a pu le noter, que toute construction d’une barre d’immeubles à cet endroit serait un contre sens extrêmement néfaste.

Il obstruerait l’accès au square le plus adapté à nos aînés ou aux jeunes parents accompagnés de tout petits, poussettes,  etc…

Il enlèverait aux très nombreux passants cette sensation d’espace et de lumière et  plongerait la rue dans l’ombre jusqu’à une heure avancée de la journée.

Remarquons de plus que si une barre d’immeubles devait être construite elle devrait l’être sur l’emprise de ce Boulevard du Temps qu’elle ferait disparaître et ceci pour 2 raisons. La 1ère est une raison d’alignement avec l’immeuble du 27, dit immeuble Delaire. La 2ème est une raison géométrique: ce serait la seule façon de maintenir cette barre d’immeubles à une distance suffisante du Centre Médical pour atténuer une désagréable sensation d’enclavement de celui ci tout à fait contraire à sa mise en valeur.

Nous proposons donc de conserver le contre trottoir « Boulevard du Temps » en l’état et de prohiber absolument toute construction de barre d’immeubles à cet endroit.

Il est a noter que les règles de prospect de  l’immeuble Delaire interdisent toute construction dans sa proximité immédiate. Nous proposons donc de conserver dans les grandes lignes la disposition des voies carrossables et parkings qui représente le meilleur compromis d’utilisation de l’espace au pied de l’immeuble Delaire.

Plus généralement nous proposons de limiter la disparition des voies goudronnées et de leur remplacement par des espaces engazonnés. Ce ne serait qu’un artifice pour gonfler les chiffres d’espaces verts.

Dans l’esprit d’ouverture et d’espace qui caractérise son accès par l’avenue Victor Cresson  nous proposons de ne pas enclore le square avec une grille comme cela avait été évoqué à l’occasion du projet initial.

Les lieux de repos et de convivialité  du square ne doivent pas devenir des refuges de fortune pour les sans abris. Ce n’est une solution ni pour eux ni pour les habitants du quartier ou promeneurs qui veulent utiliser ces lieux pour leur destination première. Nous proposons donc d’y installer un  mobilier urbain dissuasif pour éviter que les bancs soient utilisés comme banquette pour y dormir.

Afin de limiter le parking sauvage à l’intérieur du square nous proposons de protéger l’accès au Centre Médical par une borne escamotable télécommandée. C’est une solution simple et peu coûteuse. Les grilles seraient donc conservées le long de la voie carrossable pour éviter les incivilités d’automobilistes se garant sur les pelouses comme actuellement.

Nous proposons de conserver la petite pièce d’eau qui agrémente le bas du square mais d’étudier éventuellement une façon de l’assainir. Une des raisons de son engorgement est probablement une trop grande exposition au soleil qui  pourrait être corrigée grâce à l’ombrage de plantations judicieusement choisies.

Nous proposons également de conserver la charmante statue non  loin de là.

Nous proposons de déplacer le site d’Air Parif  derrière le local à poussettes en fond de square sur la gauche.

Nous proposons de déplacer la cabane abritant les poubelles du Centre Médical dans un endroit plus approprié, par exemple dans le passage encaissé, sombre, et peu emprunté situé entre la rue Telles de la Poterie et le Centre Médical.

Nous proposons de supprimer les grilles entre la CPAM et le square.

Nous proposons d’étudier la possibilité d’aménager une descente paysagère en pente douce de la CPAM vers le square une fois les grilles de séparation actuelles éliminées.

Dans le projet initial il avait été proposé de remplacer une grande partie des voies carrossables par des surfaces engazonnées. Cela  aurait permis de gonfler les statistiques d’espaces verts. Dans cette optique si l’on souhaite éventuellement « végétaliser » les cheminements peu empruntés qui sont cachés derrière le Centre Médical, il faudra alors éviter de les transformer en surfaces arides et désolées comme celles qui  parent les abords actuels de la crèche.

F.     Proposition pour atténuer les embouteillages de la rue Telles de la Poterie.

La rue Telles de la Poterie qui longe le square du Weiden est un véritable goulet d’étranglement en matière de circulation automobile aux heures de bureaux. Ceci est dû en grande partie à la configuration des axes de circulation à Issy-les-Moulineaux. Les grands axes sont principalement  orientés Est-Ouest. Dans ces directions ils permettent donc un écoulement satisfaisant de l’important trafic, même en proximité du centre ville. Les axes Nord-Sud sont eux beaucoup moins bien desservis comme  on peut le constater sur une carte.

Il existe plusieurs obstacles structurels à la circulation Nord Sud :

Propositions pour le site du Weiden dans 03 Propositions 120205_rueTelles1-274x300

Aux abords immédiats du centre ville, on observe (hachuré en rouge sur la carte en bas à  gauche) la présence du long parc Henri Barbusse prolongé par la rue de la Défense. A eux deux, ils font un obstacle de plus de 700m de long).

Très près de là, à l’Est, le bloc comprenant le séminaire fait un 2ème  barrage sur 320m de long (hachuré également).

Entre ces deux obstacles  il y a une trouée Nord-Sud  de 220m de long à vol d’oiseau, dans laquelle se logent la rue Auguste Gervais et la rue Telles de la Poterie, seuls véritables axes de circulation Nord-Sud.
On peut aussi vérifier sur le  plan que la rue Auguste Gervais ne constitue pas une vraie alternative puisque elle est prolongée par les rues Diderot ou Danton qui se terminent abruptement dans la rue du Général Eboué qui leur est perpendiculaire et qui va vers l’Est.

Cette démonstration, un peu longue, nous montre que seul l’axe Nord-Sud composé de la rue Lasserre, prolongée par la rue Telles de la Poterie, puis par le boulevard Galliéni, constitue un itinéraire adapté pour relier toute une partie des hauts d’Issy et des communes avoisinantes aux zones d’activité du bord de Seine. Il est à noter que des trois c’est la rue Telles de la Poterie qui est la est plus étroite et, comme chacun sait, c’est l’élément le plus vulnérable qui fixe la vulnérabilité de l’ensemble.

Les sévères  embouteillages du matin et du soir de la rue Telles de la Poterie ne peuvent que s’ intensifier avec le développement intense de la zone d’activité en bord de Seine et la mise en œuvre du programme immobilier du Fort .

Nous proposons :

1 – de ne pas accroître les embouteillages à cet endroit par des constructions d’immeubles inopportunes

2 – de créer une ligne TUVIM qui relie aux heures de pointe les hauts d’Issy : Fort et Epinettes,  et le bassin d’emploi : bord de Seine, voire Boulogne. Les fréquences de passage des navettes devraient être très élevées, comparables avec celles des autobus de la RATP, le matin entre 7H30 et 9H30 et le soir entre 16H30  et 20H.

 



Association O' Loisirs Aigr... |
Lumières sur l'Inde |
loisirsrochetins |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Breizh Solidarité Maasaï
| Fier d'être Somba
| APEL de la Pomme Ste Madeleine