99 Archives

Articles archivés

Propositions pour la crèche

Créé par le 25 fév 2012 | Dans : 99 Archives

1 – Ne pas démolir la crèche

La  crèche actuelle remplit sa fonction.

Est-elle critiquable? Bien sûr !

Alors qu’on fasse sérieusement une analyse de  l’existant listant ses lacunes ou dysfonctionnements. On pourra alors sereinement trouver les bonnes solutions qui corrigent la situation.

La critique est facile l’art est difficile!

On peut cependant déjà énoncer certaines évidences.

Démolir la crèche implique qu’on la reconstruise!

Démolition et reconstruction représente un coût important.

Le bâtiment n’est pas ancien  et la Mairie a procédé a des investissements importants récemment. Même si les finances de la Mairie sont plus que satisfaisantes nous sommes en période de crise :  il faut en ce moment éviter les investissements … évitables!

Une reconstruction au même endroit impliquerait un déménagement temporaire très difficile à gérer sur le plan organisationnel.

Reconstruire ailleurs ? Ou ? Sur le square? c’est à dire le long de l’avenue Victor Cresson? Cette solution supprimerait des espaces verts faciles d’accès et aimés de tous pour libérer à l’emplacement actuel de la crèche un espace inexploitable à cause de sa très forte pente.

Pas d’accord? Rendez vous  parc Henri Barbusse sur l’allée qui prolonge l’entrée Est!

Les promeneurs dans la partie du square qui serait libérée par la crèche, très en contrebas de la rue, se trouveraient dominés par la circulation automobile et ses nuisances.  Ils se trouveraient aussi visuellement écrasés par les grands immeubles de la rive Sud de la rue Telles de la  Poterie. Cette voie est très étroites et ces immeubles sont donc tout proches.

Installer la crèche dans des locaux situés ailleurs que sur le périmètre du square?

Les tout petits perdraient le bénéfice de l’implantation actuelle.

2 – L’accès à la crèche

L’emplacement de l’accès actuel, coté jardin, est idéal.

Il  permet aux parents de déposer et retrouver leurs tout petits loin de la circulation automobile et de ses nuisances. Beaucoup peuvent venir à pied en toute quiétude et cela donne une bouffée d’oxygène symbolique aux enfants qui se rappelleront peut être que la ville n’est pas forcément synonyme de voiture + parking.

Il serait cependant indispensable de rafraichir et entretenir cet accès qui est en déshérence depuis de nombreux mois.

Cet accès n’est pourtant pas adapté à notre connaissance aux personnes à mobilité réduite . Alors qu’on étudie les solutions et leur coûts et que l’on rende disponible les résultats de cette étude!

Il serait probablement peu couteux de modifier à l’intention de ces personnes l’autre accès existant, coté Telles de  la  Poterie. Il suffirait d’élargir légèrement l’entrée qui est actuellement  réservée au service. Pour le confort et la sécurité de ces personnes on aménagerait juste devant la porte un stationnement automobile qui leur serait réservé. Cet emplacement serait protégé par des butoirs placés de chaque coté comme ceux qui ont été aménagés il y a quelques mois pour protéger l’entrée de l’impasse voisine.

3 – Amélioration de l’espace de jeu coté rue

Une palissade de fortune a été installée récemment entre la rue Telles de la Poterie et la courette qui servait d’espace de jeux aux enfants.

Il faudrait étudier la possibilité de mettre en place à cet endroit un système de cloisons mieux adaptées et plus esthétiques en explorant les technologies de type « véranda ».

On pourrait par exemple construire coté rue une maçonnerie de hauteur moyenne (~1m60). Elle serait légèrement en retrait du trottoir et donc pas directement accessible aux passants, de façon à protéger les enfants de toute curiosité inopportune. Cette maçonnerie serait coiffé d’une imposte en verre offrant toutes les garanties de sécurité (incassable etc).

Sur les deux autres cotés (vers la  CPAM et vers le square ) on pourrait recourir au même procédé mais avec une hauteur de maçonnerie moins élevée et une partie coulissante à une hauteur compatible avec la sécurité des enfants. L’ensemble d’un tel dispositif assurerait une bonne luminosité à l’espace intérieur et une vue agréable aux enfants et au personnel tout en conservant une transparence agréable pour les passants.

 



Proposition : découpler complètement l’aménagement du square de la problématique des bâtiments qui le bordent

Créé par le 25 fév 2012 | Dans : 99 Archives

Commençons par citer la toute première prise de parole des riverains, lors de la réunion publique de lancement de la concertation, le 15 septembre 2011. Cette prise de parole disait :

 » La mairie sait aménager ou faire aménager de très jolis jardins sans avoir besoin d’un promoteur qui construit une barre d’immeuble juste a coté. »

(Pour voir le texte complet de cette prise de parole cliquer ICI).

 Relativement récemment la Mairie a réalisé des travaux importants dans le parc Jean XXIII.

Tous les cheminements ont été refaits, ainsi que la pièce d’eau à l’entrée. Elle n’a pas construit de barre d’immeubles à cet endroit :

OUI la Mairie peut aménager un square sans faire financer les travaux par des promoteurs immobiliers.

Rappeler maintenant la suite de la concertation : la population s’est exprimée de façon massive et très claire que ce soit oralement à l’occasion de la signature d’une pétition, et parallèlement au travers des 6 cahiers de l’enquête publique :

l’immense majorité de nos concitoyens ne veut  pas de transformation radicale du square.

1 – Respectons la volonté populaire : ne transformons pas radicalement le square.

2 – Étudions séparément la problématique des bâtiments du site (cela fera l’objet d’une autre proposition).

 



Proposition pour réintégrer dans le patrimoine Isséen le terrain qui avait été cédé à prix coûtant à la Sécurité Sociale

Créé par le 18 fév 2012 | Dans : 99 Archives

Le terrain sur lequel est construit le bâtiment de la Sécurité Sociale, rue Telles de la  Poterie, a été cédé à celle ci par la Mairie en 1955 à prix coûtant pour lui permettre d’y construire une annexe.

La Sécurité Sociale veut maintenant vendre ce terrain depuis plusieurs mois.

Il serait naturel que la Mairie le rachète.

Pourquoi?

Ce terrain, d’une forme très particulière, triangulaire arrondie, et très petit, 494m2,  ne peut pour ces deux raisons qu’accueillir un bâtiment de nature institutionnelle (pas d’immeuble d’habitation). Ceci avait été voulue ainsi dès la création de cette parcelle.

Combien?

Les lois du marché — encensées à longueur de journée par les moyens de communication, les experts, les responsables, les décideurs et autres personnages ou entités des plus respectables — ont pour effet que la valeur marchande de ce terrain est faible, en raison de sa forme et de sa faible surface.

De plus, si l’on voulait détourner le bâtiment de sa vocation institutionnelle, pour se lancer dans une opération immobilière classique, il faudrait démolir et  reconstruire.  Les coûts occasionnés seraient à comparer à une simple remise en état et à quelques aménagements éventuels.

Quoi faire ?

Nous proposons que la Mairie rachète le terrain et son bâtiment au prix juste et sans artifices du marché, c’est à dire à un prix bas en raison de ce qui vient d’être expliqué.

Nous proposons que la Mairie évite de démolir le bâtiment actuel et d’en reconstruire un autre à la place.

Nous proposons que la Mairie garde à ce bâtiment sa vocation institutionnelle.

A quelles fins?

Ce ne sont pas les idées qui manquent!

Certaines ont déjà été effleurées sur ce blog :  musée de la photographie, galerie/musée d’arts graphiques permettant de promouvoir les nombreux artistes Isséens, lieu de rencontre intergénérationnel, centre de conseil et de promotion du développent durable, annexe du conservatoire pour les activités connexes à la musique comme la danse ou les activités corporelles, etc…

La Mairie affiche des excédents en matière financière.

Bravo et tant mieux!

Une des utilisations de ces excédents est d’alléger les impôts locaux.

Bravo et tant mieux?

Beaucoup ont salué cette mesure (voir le site facebook de la Mairie).

D’autres ont le droit de penser que la population, qui n’est pas asphyxiée d’impôts locaux,  peut continuer à contribuer à la même hauteur que par le passé aux efforts civiques demandés à tout citoyen, surtout si cela évite de brader des espaces verts du centre ville à des intérêts privés qui les remplaceront par du béton, fût-il de luxe.

Frédéric Lung

 



Propositions pour améliorer le paysage urbain de la rue Telles de la Poterie.

Créé par le 16 fév 2012 | Dans : 99 Archives

Il y avait une bonne idée dans le projet d’aménagement initial du square du Weiden de septembre 2011 !  Si, si !

Laquelle?

La bonne idée n’était évidemment pas de construire la barre d’immeubles de la rue Telles de la  Poterie! Mais cette construction impliquait que l’on transfère ailleurs les locaux techniques hideux qui sont situés entre le bâtiment de la CPAM et la crèche.
C’était possible dans le projet initial ? et bien c’est encore possible maintenant ! ou alors qu’on nous explique pourquoi!
Ces locaux techniques enlaidissent le paysage urbain et bouchent la vue sur le square. Donc oui! c’est une bonne idée de les transférer à un autre endroit.

Lequel?

Nous proposons l’angle mort et inutilisable, en fond de square, derrière la petite annexe en bois de la crèche qui abrite les poussettes.
Les locaux techniques à transférer, de faible hauteur, ne sont pas à l’origine de quelconques nuisances puisqu’ils sont actuellement contigus à la courette où jouent les tout petits. L’immeuble Delaire et les pavillons de la villa du Parc voisins ne seraient donc pas incommodés par cette nouvelle proximité toute relative.
L’accès goudronné au Centre Médical, irremplaçable, comme on l’a déjà expliqué par ailleurs, serait également utilisé pour les locaux techniques dans leur nouvel emplacement dans les rares cas où  cela serait nécessaire.
En revanche la disparition de la  maçonnerie actuelle, inesthétique et non entretenue, permettrait d’aérer considérablement l’espace entre la crèche et la CPAM.
L’impact de cette amélioration serait tel qu’une autre modification deviendrait inévitable.

Laquelle?

On serait obligé de remplacer la hideuse palissade verte qui sépare la courette de la crèche de la rue et qui enlaidit le paysage depuis de nombreux mois.
Un petit investissement serait nécessaire pour protéger cette courette de la pollution automobile et du regard inutile des passants. On pourrait aménager une  maçonnerie prolongée dans sa partie haute par une imposte en verre laissant passer la lumière venant du Sud.
Sur la partie Ouest, une cloison plus largement vitrée laisserait apercevoir le charmant petit escalier qui descend vers le square et qui serait réhabilité et entretenu.
La cloison vers le square et le Centre Médical pourrait être encore plus largement vitrée et même avoir une partie coulissante, à la  manière d’une véranda, tout en respectant bien entendu  les principes de sécurité.

(A suivre …)



Proposition pour limiter le parking sauvage à l’intérieur du square

Créé par le 14 fév 2012 | Dans : 99 Archives

Comment limiter les incivilités d’automobilistes se garant n’importe comment aux abords du Centre Médical ?
Une solution simple et peu couteuse existe : la borne escamotable télécommandée.
L’enveloppe approximative de prix du matériel, télécommandes des usagers comprises, s’élève à moins de 5 000 euros hors installation.
Ouf, pas besoin de construire à grand frais une barre d’immeubles de 6 étages de haut pour résoudre ce problème mineur tout à fait trivial!



12

Association O' Loisirs Aigr... |
Lumières sur l'Inde |
loisirsrochetins |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Breizh Solidarité Maasaï
| Fier d'être Somba
| APEL de la Pomme Ste Madeleine